Beaucoup de professionnels de la santé souhaitent s’émanciper en devenant propriétaire de leurs propres locaux alors que d’autres préfèrent rester locataires.

Quelles sont les différences entre acheter et louer ? Quelle est la meilleure option ? Chaque décision s’adapte à la situation de chacun mais aussi de ses capacités de financement et de ses projections à moyen ou long terme.

Ci-dessous un récapitulatif des avantages et des inconvénients pour chaque situation afin de mieux vous orienter.

Acheter

Avantages

L’achat d’une clinique va assurer une meilleure stabilité professionnelle et mettre le propriétaire à l’abri d’un non renouvellement de bail ou de réévaluation de loyer tout en lui permettant de se constituer un patrimoine immobilier.

Inconvénients

Une acquisition par emprunt détériore la capacité d’autofinancement et en cas de baisse d’activité vous pouvez vous retrouver à court de liquidités pour rembourser vos mensualités. Fiscalement, les intérêts seront déductibles d’impôts contrairement aux capitaux versés. Enfin, en cas de cessation d’activité professionnelle, trouver un acheteur pour le rachat de votre local professionnel pourra dans certains cas s’avérer difficile.

Louer

Vous débutez dans la profession et vous n’avez pas les ressources financières nécessaires pour acheter, voici les avantages et inconvénients de la location :

Avantages

Louer sa clinique présente l’avantage de la souplesse ! Vous pouvez déménager plus facilement (selon les conditions de votre bail), adapter la taille et l’emplacement du bien immobilier en fonction du développement de l’entreprise. Financièrement il ne nécessite pas d’emprunt sauf parfois pour financer le dépôt de garantie, et fiscalement les loyers versés sont 100 % déductibles d’impôts.

Inconvénients

L’argent versé pour vos loyers mensuels l’est à « fonds perdus » et ne vous permet pas de vous constituer un patrimoine immobilier. Enfin pour certains cas, le coût financier à l’entrée des locaux peut s’avérer élevé (loyers d’avance, dépôt de garantie…).

Être propriétaire ou locataire c’est avant tout une question de finances, mais c’est aussi une volonté ou non de projeter sa clinique à long ou moyen terme : trouver et fidéliser une patientèle, vouloir s’implanter définitivement, trouver un local qui correspond et pourra s’adapter à un développement de son activité…

Si vous optez pour l’achat d’un cabinet, la meilleure stratégie serait de faire appel à deux partenaires financiers, la banque pour l’achat des locaux et MédiCapital pour son aménagement. Découvrez comment : Comment financer son cabinet dentaire ?