Le Québec compte plus de 5000 dentistes. Beaucoup d’entre eux souhaitent acquérir leur propre cabinet et-ou acheter de l’équipement dentaire à la fine pointe de la technologie. Leur premier réflexe ? Prendre rendez-vous avec leur banquier pour qu’il les aide à financer leur projet au meilleur taux. Or, avant de s’engager auprès de sa banque pour un prêt ou par un achat comptant, il est important de redéfinir certains éléments et de prendre en compte toutes les options de financement possibles.

 

Financer son cabinet dentaire avec Medicapital.

 

Les différentes questions à se poser avant d’ouvrir votre cabinet dentaire :

Achat ou location d’un local dentaire ?

1- Si vous avez besoin de libérer votre fonds de roulement

L’achat de votre cabinet dentaire peut apporter une certaine liberté d’investissement à votre entreprise. En libérant votre fonds de roulement, vous réduisez vos dépenses mensuelles liées à un loyer. Grâce à ces économies, vous pouvez réinvestir dans des équipements ou dépenses utiles à votre pratique. L’acquisition d’un local vous permet également d’enrichir votre patrimoine et de vous affranchir des contraintes de la location ; restrictions, augmentation de loyer, etc.

2- Votre fonds de roulement est insuffisant

Si vous débutez votre activité, il y’a peu de chances que vous ayez un fonds de roulement suffisant pour acheter votre pratique dentaire. Dans ce cas la location de votre local reste la meilleure option. Louer vous permet également de prendre moins de risques sur l’avenir de votre entreprise puisque vous pourrez quitter vos locaux si vous rencontrez des difficultés.
Également, la location peut être une période transitoire en attendant de trouver un local professionnel plus adapté à vos besoins, ou simplement pour acquérir un fond de roulement suffisant à l’achat d’un cabinet.

Avec ou sans apport ?

Il n’existe pas de solution réponse fixe à cette question. L’équilibre de votre plan de financement dépend en partie de l’équilibre entre votre apport et vos mensualités. Plus votre apport sera élevé, plus il va limiter votre dépendance au crédit et limiter votre prise de risques.

Seul ou associé ?

Le premier avantage évident à s’associer est de pouvoir profiter d’un apport plus important ou d’augmenter les capitaux de l’entreprise, mais également de pouvoir proposer un service plus étendu en additionnant des activités différentes mais connexes. L’association peut vous permettre également de profiter d’un local dentaire plus grand, en divisant vos frais de location.

Crédit-bail ou prêt ?

Sachez que vous pouvez bénéficier de réduction d’impôts et que vous devez porter une attention particulière au taux d’intérêt qui vous est proposé. Pour en savoir plus, consultez notre article crédit-bail vs prêt.

Quel financement pour mon matériel dentaire ?

Pour financer l’équipement dentaire de votre cabinet (CEREC, logiciels, fauteuil…), vous pourriez être tenté d’opter pour un financement comptant. Nous conseillons fortement d’opter pour un crédit-bail. En plus de vous permettre d’économiser des liquidités et de réinvestir de l’argent dans d’autre projets, il vous assure de profiter d’un équipement toujours à la pointe de la technologie.

En tant qu’expert dans le financement, Médicapital aide les dentistes du Québec via le crédit-bail à acquérir leurs équipements médicaux à des taux avantageux et déductibles d’impôts.

Que peut m’apporter Médicapital pour financer mon cabinet ?

Pour financer un cabinet on peut se tourner vers différentes institutions financières. Médicapital se différencie par son expertise en financement et sa connaissance du secteur dentaire. Sa force ? Allier ses compétences en finance, ses relations privilégiées avec les fournisseurs d’équipements médicaux et ses connaissances du domaine dentaire. Depuis plus de 35 ans, des dizaines de praticiens dentaires du Québec et du Canada nous ont fait confiance. Notre équipe est là pour vous conseiller, vous accompagner et vous offrir des solutions de financement sur-mesure pour votre projet.

Vous souhaitez plus d’informations sur les possibilités de financement ? Consultez notre page « services aux professionnels de santé »